Les QUARTENOUD, nos ancêtres du XIVe au XIXe siècles
Article mis en ligne le 23 décembre 2014
dernière modification le 10 janvier 2015

par Jean-Pierre Bielmann
Imprimer logo imprimer

I. Premices :
C’est donc dans la première moitié du XVI° siècle que le nom des QUARTENOUD apparait à Treyvaux. Le 13 février 1325 (1), Michael dit GRANT de Treyvaux reconnaissait devoir un cens de deux sols sur une terre voisine du champ d’un certain Cono DI QUARTANA. Le 19 novembre 1348 (2), une terre des CUARTUANOT était mentionnée au Plan.

Mais nous ne savons rien de plus. Aucune bribe de généalogie n’est donnée.

Quoiqu’il en soit, le lignage des QUARTENOUD apparait avec constance à partir de mars 1365 à l’occasion d’une transaction immobilière. A cette date, Perrobus dit
PINIERS vendait “en allod et per allod” des possessions situées à Treyvaux à Jean dit QUARTENOUD(3). Jean est l’auteur probable du lignage qui devait s’épanouir
jusqu’à nous. Il est certain que des liens de parenté existaient entre Cono et Jean. Malheureusement, nous en ignorons la nature.

Il est nulle part précisé la composition de la famille de Jean. Néanmoins nous pensons qu’il eut au moins un fils, André.

II.Les Quartenoud : fin du xiv-fin du xvi siecles, le temps des incertitudes genealogiques.

Quand les généalogistes et les historiens des familles Nobles se plaignent d’un manque d’actes alors qu’ils disposent d’un ou de plusieurs documents par année, les
généalogistes des familles roturières et plus particulièrement rurales ne peuvent que hurler de désespoir. En effet, ils doivent souvent se contenter de moins d’un
acte par décénie. Et les documents dont la nature est trés variable, ne contiennent pas tous des informations sur les filiations. Dans ces conditions, seul
l’établissement de conjectures est possible. La généalogie des QUARTENOUD connait une période d’incertitudes qui court de la fin du XIV° à la fin du XVI° siècles. A
partir de l’an 1700, les choses s’amèliorent gràce à la multiplication des actes notariés et surtout à l’apparition des registres paroissiaux.

En conséquence, la généalogie que nous proposons est pleine d’imprécisions. On ne s’étonnera donc pas des modifications que nous pourrons y apporter dans les mois et années à venir.

***

L’étude des sources dont nous avons actuellement connaissance par le Fonds Julien SCIBOZ aux Archives de l’Etat de Fribourg, permet de supposer la filiation suivante :
1.Jean (n° sosa : 229376)
vivant en 1365
Enfant : André (?)

2.André (n° sosa : 114688)
probablement décédé avant 1378
Enfants : 3a.Perrobus qui suit,
3b.Johannodus

3.Perrobus / Pierre I (n° sosa : 57344) décédé avant 1386
Le 27 juin 1378, Perrobus et son frère Johannodus donnèrent chacun pour le repos de leur âme, douze deniers lausannois de cens annuel à l’hopital (4)
Enfants : 4a.Johanneta, elle épousa Pierre BERGIEZ, fils de Jehan de Grant. Elle obtint sa part d’héritage par un acte du 12 novembre 1386.
4b.Perrodi qui suit,

4.Perrodi / Pierre II (n°sosa : 28672)
Absence de Renseignements dans l’état actuel des recherches.
Enfants : 5a.Jean II, qui suit,
5b.Richard, prêtre bénéficiaire à Saint-Nicolas 1405-1421

5.Johannes / Jean II (n°sosa : 14336)
décédé avant 1481.
Le 2 avril 1443, il était dit fils de Perrodi CARTANOUD de Treyvaux (5). Le 12 octobre 1443, Johannis, fils de Perrodi CARTANOUD, reconnaissait posséder des terres sur
le Moulin, au Chogno derrière le Village, au Plan, au Raissiours, aux Combes, en Prilaz, en Pramaubert, en Cheseau Mury et aux Lecheires (6). Il apparait encore dans les textes en 1471 (7) et le 25 janvier 1471 où il constituait une dot pour sa fille Agnétis (8).
Enfants : 6a.Richardo qui suit,
6b.Agnétis qui épousa Johannes BURQUI.

6.Richardo (n°sosa : 7168)
décédé avant 1521.
Il apparait pour la première fois dans un acte en 1474 (9). Il était mentionné dans l’acte de constitution de la dot de sa soeur de 1477. En 1481, il agissait en place
et lieu de son père Jean. En effet, il reconnaissait posséder des terres en Prilaz, en Septemboche, en Palaz, en Vuey (Plan) et au Crau de Senèdes (10). Les Archives
Communales de Treyvaux ont, semble-t-il, conservé une lettre d’affranchissement le concernant datée de 1504.
Enfant : 7a.Jean qui suit,

7.Jean III (n°sosa : 3584)
décédé avant 1542.
Il agissait seul le 15 mai 1521 (11). Le 15 janvier 1531, un acte témoignait de ses démarches pour capter l’héritage d’une certaine Annely, fille de Jacob CHARVIEZ et épouse de Clodoz CLERC. Les informations généalogiques au sujet de Jean III sont aléatoires. Néanmoins il semble se rattacher à Richard attendu que ses héritiers ont reconnu posséder des biens en Pelaz, au Plan...(12)
Enfants : 8a.Pierre III, qui suit,
8b.Jean qui intervint en même temps que son frère dans plusieurs actes,
8c.Richard, dont nous ne savons rien. Néanmoins, nous lui connaissons un fils Johannes QUARTENOUD, métral de Treyvaux qui avait hérité de ses biens (13). Le mètral QUARTENOUD, mort avant 1580 sans enfant vivant avait laissé une veuve Anni qui légua ses biens aux enfants de Pierre (14). Richard était probablement décédé avant 1571.

8.Pierre III (n° sosa : 1792)
Décédé avant 1571.
En 1542, Pierre et son frère Jean reconnaissaient tenir des biens de feu Jean QUARTENOUD (15). Le 9 avril 1558, toujours avec son frère, Pierre reconnaissait posséder un certain nombre de biens (16). Pierre est un personnage clé dans la généalogie des QUARTENOUD. En effet, ses deux fils furent à l’origine des branches qui se développèrent à Treyvaux au XVII° siècle.
Les sources nous apprennent que Pierre III avait au moins deux fils issus de deux mariages succéssifs (17) et trois filles (18).
Enfants : 9a.Claude qui suit,
9b.Petermann, il était l’unique enfant du mariage de Pierre III et de Françoise, veuve de Pierre SCIBOZ de Morlon. Métral d’Hauterive. Mort vers 1653. Auteur d’une branche éteinte au milieu de XVIII° siècle.
9c.prénom inconnu,
9d.Junon, sans postérité,
9e.Louise d’Essert
9f.Egly, sans postérité.

9.Claude (n° sosa : 896)
Décédé avant 1592
Enfants (19) : 10a.Jacques, auteur de la branche des QUARTENOUD des Planches qui suit,
10b.Pierre : mort vers 1658, il était l’auteur des branches de Prilaz et du Sappalé.

III. Les Quartenoud de la Planche, fin xvi° - xix° siecles :

Comme nous l’avons déjà dit, l’apparition des registres paroissiaux et la ultiplication des actes notariés permettent d’établir une filiation sûre à partir de la fin du XVI° siècle. Afin de palier les possibles erreurs du chapitre précédent, nous proposons pour les QUARTENOUD de la Planche une nouvelle numérotation à partir de Claude.

1.Claude I (n° sosa : 896) (n° 9 du chapitre précédent)
Par un acte du 05.04.1592 (20), nous savons qu’il décéda prématurément. Ses enfants étant encore mineurs, ils furent placés sous la tutelle d’un certain Hentzly
LOUPPER d’Essert.

2.Jacques I, dit le lieutenant ballivial (n° sosa : 448)
Décédé avant 1654.
Dans les actes notariés, Jacques est désigné comme lieutenant ballivial à partir de 1628. Il fut élu gouverneur de Treyvaux en même temps que Jean VEILLARD et Pierre
BRODARD le 12 janvier 1642. Les QUARTENOUD de la Planche lui devaient probablement leur assise foncière. En effet, il avait effectué de nombreux achats de terres (21). A la fin de sa vie, nous savons qu’il possédait des biens au Village, en Fontin, en Meleret, en Prilaz, en Monterban, en Prapallé, sur la Montagne de Crau, à la Planche, en Praudian, et sur la Montagne du Veichalet (22). En outre, il possédait au moins dix-huit vaches (23). Avant 1614, il avait épousé Jeanne, fille de Marmet PAPAUX, dont il eut au moins six enfants.
Enfants : 3a.Claudy qui suit,
3b.Peter, lors du partage des biens paternels avec son frère Claudy, il obtint notamment la maison paternelle sise au Village et Prilaz Derrey
3c.Lucie, née le 03.06.1614, probablement morte prématurément.
3d.Jean, né le 03.09.1617, probablement mort prématurément.
3e.Anne, née le 10.10.1625, elle avait épousé en 1647, Ully, fils de André YERLY (24)
3f.Marguerite, née le 03.02.1629, elle avait épousé en 1652, Christou, fils de Christou BUCQUET de la Roche (25).

3.Claudy / Claude II (n° sosa : 224)
Claudy est le premier QUARTENOUD installé avec certitude à la Planche. Il avait obtenu ce bien lors du partage du 9 février 1655. Il reçut également à cette occasion
des terres en Praudian, au Finon, au Prapallé et la Montagne du Veichalet. Selon le rôle d’armes du 23 mai 1645, il avait la fonction d’arquebusier. Grace au Registre
de la Confrèrie du Rosaire à laquelle il appartenait, nous savons que Claudy épousa le 7 novembre 1637 Anna BAPST. Auparavant, ce mariage avait donné lieu à des
tractations entre le père de Claudy et le père de la marièe : Hantzli/Jacob BAPST de la Fayaula (la Roche). En effet, nous disposons du contrat de mariage dréssé le 8
juillet 1636 (26) en présence de Dom Friedrich, curé de Pont-la-Ville. Ce contrat ne fut, semble-t-il, pas honoré attendu que le beau-frère de Claudy, Bendich BAPST,
agissant à la place de son père décédé, dût le 5 décembre 1648 céder au lieutenat ballivial des pasquiers pour solder l’affaire (27).
Enfants : 4a.Anna, née le 23.04.1639
4b.Françoise, née le 19.09.1648
4c.Catherine, née le 03.12.1651, elle avait épousé le 01.02.1674 Vilhelmus DELEDEFRUZ
4d.Barbara, née le 30.07.1654
4e.Claude qui suit.
Enfin, il joua le rôle de tuteur des enfants de la veuve et des enfants de Claude QUARTENOUD de Prilaz (28)

4.Claude III (n° sosa : 112)
Né le 4 août 1655. Probablement décédé avant 1731.
En 1708, il loua le pré des Mousquetaires (29). Dans l’état actuel des recherches, nous ne disposons pas d’autres renseignements à son sujet. Les Registres Paroissiaux nous apprennent qu’il avait épousé le 16 janvier 1690 Elisabeth PYTHON alias SAUTRAN d’Arconciel.
Enfants : 5a.Jacques qui suit
5b.Catherine, née le 16.04.1692, elle avait épousé Joseph KOLLY de Prabou (30)
5c.Jean-Udalrich, né le 28.11.1694
5d.Claudius, né le 09.04.1696
5e.Nicolas, né le 09.05.1697
5f.Elisabeth, née le 15.07.1700.

5.Jacques II (n° sosa : 56)
Né le 28 mars 1691, décédé le 18 juin 1763.
Il apparait dans les actes notariés à partir de 1731. A cette époque, il achetait avec son frère Nicolas, la scièrne derrière La Roche de Joseph KOLLY de Prabou (31)
et il était élu prudhomme pour trois ans par l’assemblée communale (32). l fut réélu à cette fonction à plusieurs reprises car il intervint en tant que tel en 1747
(32). Il fut également nommé taxeur de vin par l’assemblée communale le 13 octobre 1748 (34). L’interruption des registres paroissiaux entre 1716 et 1721 ne nous a pas
permis de retrouver son acte de mariage. Néanmoins, nous savons qu’il avait épousé vers 1720 Marguerite KOLLY de Prabou et qu’il eut au moins dix enfants dont trois
seulement lui survécurent (35).
Enfants : 6a.Marguerite, née le 20.06.1721
6b.Claude, né le 05.03.1723. Lors du partage du 26 octobre 1771 (36), il obtint la Planche (les Planchettes). Décédé célibataire le 10.04.1788, ses biens revinrent à son frère Joseph.
6c.Jean-Jacques : 10.01.1725/05.04.1730 6d.Anne, née le 13.11.1726, elle avait épousé le 10.02.1760 Antoine ROULIN des Vernes.
6e.Jacques : 16.10.1728/13.10.1729 6f.Marie-Barbe : 28.07.1730/12.02.1733
6g.Jean-Joseph qui suit
6h.Anne-Marie, née le 21.01.1735
6i.Jacques, né le 24.02.1737
6j.Marie-Marguerite : 30.06.1739/14.03.1765

6.Jean-Joseph dit Joseph (n° sosa : 28)
Né le 06.07.1732.
Lors du partage du 26.10.1771 (38), il obtint le domaine de Praudian où il s’installa. Comme son père, il fut élu à la charge de prudhomme pour trois ans par l’assemblée communal le 27 février 1774 (39). Vers 1769, il avait épousé Marie NECKER, fille de maître Prothasius NECKER de Fribourg (40). A cette occasion, un assignal nous révèle qu’il avait reçu 912 écus, 1 vache (41)... Il eut 11 enfants dont :
Enfants : 7a.Claude, né le 09.09.1769. Par un acte du 31 décembre 1798 (42), il obtint le domaine de Praudian Damont. Pour des raisons militaires, il avait épousé alors agé de 16 ans en 1790 Elisabeth PAPAUX des Rondes.
7b.Marie-Marguerite, née le 29.12.1771. Entrée chez les soeurs de la Retraite Chrétienne, elle devait décédé à l’âge de 24 ans, le 1er mai 1795 à Engelhofen (diocèse d’Augsbourg).
7c.Anna-Maria, soeur jumelle de la précédente
7d.Claude-Joseph, né le 04.03.1774
7e.Anne-Marie, née le 09.01.1775
7f.Antoine-Joseph qui suit
7g.Jacques. Enfin Joseph avait hébergé un jeune prêtre français Jean GOULION du diocèse de Dijon pendant la Révolution.

7.Antoine-Joseph (n° sosa : 14)
Décédé le 21.07.1849.
Il devint syndic de Treyvaux le 14 juin 1846. Il avait épousé le 15 avril 1804 anne-Marie, fille de Joseph KOLLY de Pella.
Enfants : 8a.Anne-Marie : 03.10.1805/11.09.1889
8b.Anne-Marie Augustine qui suit
8c.Marie-Anne : 09.01.1810-11.02.1851
8d.Antoine-Joseph : 08.06.1812-19.08.1819
8e.Pierre-Joseph : 22.12.1814/1884, capucin
8f.Jacques-Joseph : 13.09.1817/22.09.1817
8g.Joseph-Vincent : 14.08.1818/08.04.1845
8h.Jean-Jacques, né le 09.07.1827. Syndic de Treyvaux le 18 janvier 1857, il démissionna de cette fonction le 29 juillet 1860 pour raisons de santé.
8i.Anne-Augustine : 27.09.1824/05.03.1831

8.Anne Marie Augustine (n°sosa : 7)
Née le 28 août 1807.
Elle avait épousé le 11 septembre 1837 Jacques Joseph Bathazar BIELMANN de Pelard (n° sosa : 6), fils de Joseph (n° sosa : 12). Elle eut quatre enfants dont Anne Adèle Delphine (n° sosa : 3) qui devint la mère de Marie Elisabeth BIELMANN (n° sosa : 1).

Notes :

1 GUMY, Regeste d’Hauterive, n° 1069 / Fds Julien Sciboz
2 GUMY, Regeste d’Hauterive, n° 1372 / Fds Julien Sciboz
3 Archives Communales de Treyvaux, lettre d’affranchissement du 29 juin 1649 / Fds Julien Sciboz
4 AEF, RH, I, p 484 / Fds Julien Sciboz
5 AEF, Grosse de l’Hopital, p 115 / Fds Julien Sciboz
6 AEF, Grosse de Berthet Souvey, 1441, p 14 / Fds Julien Sciboz
7 AEF, RN, 94 / Fds Julien Sciboz
8 AEF, RN, 890, p 223 / Fds Julien Sciboz
9 AEF, RN, 94 / Fds Julien Sciboz
10 AEF, Grosse d’Hauterive, 1393, p 136 / Fds Julien Sciboz
11 Archives Communales de Treyvaux, lettre d’affranchissement du 29 juin 1649 / Fds Julien Sciboz
12AEF, Registre Burquino Fracheboud, Hauterive, p 19 / Fds Julien Sciboz
13AEF, Registre Burquino Fracheboud, Hauterive, p 19 / Fds Julien Sciboz
14 Testamenbuch, n° 3, p 21 / Fds Julien Sciboz 15 AEF, Grosse Balthazar Raynaud, 1542, p 278 / Fds Julien Sciboz
16 Cure de Treyvaux, année 1558, n°2 / Fds Julien Sciboz
17 AEF, RN, 234 p 315 / Fds Julien Sciboz 18 Testamenbuch, n° 3 p 21 / Fds Julien Sciboz
19 Archives de La Roche, Notaire Tinguely, n° 7, 10.03.1624 / Fds Julien Sciboz
20 Musée Gruyérien, 4° minutaire du notaire Laurent Riaulx de Pont-La Ville / Fds Julien Sciboz
21 Actes des 19.03.1628, 02.04.1628, 03.02.1630, 15.02.1630, 15.12.1641, 05.12.1648... / Fds Julien Sciboz
22 Partage du 09.02.1655 / Fds Julien Sciboz
23 Archives Communales de Treyvaux, Mémoire du nombre de vaches pour égaliser le bail de la cloche / Fds Julien Sciboz
24 Contrat de mariage du 12.09.1647 / Fds Julien Sciboz 25 Quittance du 25.02.1654 / Fds Julien Sciboz
26 Archives de La Roche, notaire Tinguely, n° 14 / Fds Julien Sciboz
27 AEF, RN, 235 p 284 / Fds Julien Sciboz
28 Acte du 17.03.1664 / Fds Julien Sciboz
29 AEF, RN, 248 p 85 / Fds Julien Sciboz
30 traité de mariage du 20.01.1732 / Fds Julien Sciboz
31 25.01.1731, AEF, RN, 250 p 10 / Fds Julien Sciboz
32 08.04.1731, Archives communales de Treyvaux, Protocole communal, p 20 / Fds Julien Sciboz
33 acte du 30.04.1747, Archives communales de Treyvaux, Protocole communal / Fds Julien Sciboz
34 Archives communales de Treyvaux, Protocole communal / Fds Julien Sciboz
35 Acte du 16.06.1763, AEF, RN, 581 p 93 / Fds Julien Sciboz
36 AEF, RN, 578 p 84 / Fds Julien Sciboz
37 Assignal du 24.05.1731, AEF, RN, 577 p 1 / Fds Julien Sciboz
38 AEF, RN, 578, p 84 / Fds Julien Sciboz
39 Archives communales de Treyvaux, Protocole communal, p 224 / Fds Julien Sciboz
40 AEF, RN, 581 p 254 / Fds Julien Sciboz
41 Assignal du 13.11.1774, AEF, RN 578 p 263

Article publié en janvier 1997 dans les Cahiers du Tds (n°5).

Actus

Le retour du "Pauvre Jacques"

Nos recherches sur Jacob BOSCHUNG dit Jacques BOSSON ou "le Pauvre Jacques" ont été citées dans un article de Serge ROSSIER publié dans La Gruyère du 6 avril 2017.

Vous pouvez lire l’article en ligne ici

Pour nos recherches, je vous invite à consulter le numéro 24 de notre gazette familiale Tds - bandeau.

Bonne lecture.



puce Contact puce Espace rédacteurs

RSS

2013-2017 © www.bielmann.fr ou .org - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.14