La famille COUCHOUD de Treyvaux
Article mis en ligne le 17 octobre 2020
dernière modification le 22 octobre 2020

par Jean-Pierre Bielmann
Imprimer logo imprimer
AVERTISSEMENT

N’étant personnellement intéressé que par l’ascendance de Clauda COUCHOUD de la Pérausa, née à Treyvaux – Fribourg – Suisse le 17 septembre 1632, femme d’Antoine YERLY du Crau, je n’ai pas entrepris des recherches approfondies sur cette famille par ailleurs peu citées dans les actes des BIELMANN du canton de Fribourg et dans les sources en général. Les zones d’ombres sont nombreuses. Un grand nombre d’actes paroissiaux manquent et les références notariales sont étonnement faibles. Le fonds Justin SCIBOZ aux AEF en témoigne. Le dossier doit être entièrement repris. C’est pourquoi, je livre ici la totalité des données récoltées pour aider le passionné à effectuer ses propres investigations.

Article disponible en fascicule pdf gratuit ici

Avant de poursuivre, lisez notre article sur les recherches généalogiques dans le canton de Fribourg ici

Patronymes
Orthographe usuelle :COUCHOUD
Autres orthographes :CACHOU RP 1620 Treyvaux (Fribourg – Suisse)
COCHOD RP 1620 Treyvaux (Fribourg – Suisse)
CUCHOD RP 1622 Treyvaux (Fribourg – Suisse)
COUCHOUD RP 1632 Treyvaux (Fribourg – Suisse)
COUTZOU RP 1635 Treyvaux (Fribourg – Suisse)
COUSCHOUD
COUCHOUX RP (Haute-Savoie)
GACHOUD Recens. 1811 Praroman (Fribourg)
KUTZU
QUETZOU Recens. 1834 Praroman (Fribourg)
Bourgeoisies
Treyvaux (Fribourg) : XVe siècle
Vully le Bas (Fribourg) : avant 1800
Blason

Selon les AEF, les COUCHOUD portent « d’or au chevron de gueules accompagné en chef de deux étoiles à cinq rais d’azur et en pointe d’un chou arraché de gueules. »

Armoiries

Armoiries - Famille COUCHOUD

Histoire de famille

SOURCES

AEF (Archives de l’Etat de Fribourg – Fribourg – Suisse), Fonds Justin SCIBOZ :
- J. Sciboz 13 – Divers extraits de registres de paroisses, 1461-1893 : Notes sur les familles Couchoud ou Cuchod de Treyvaux (1461-1795), p. 67-69,
- J. Sciboz 32 – Famille Cuchot (devenu Gachoud au XIXe s.), 1443-1795 (Actes/Dossier) : 22 fiches.

AEF, Registres paroissiaux :
- Treyvaux
- Praroman
- Marly le Grand
- Charmey

AEF, autres sources
- registres des notaires n° 237, 239, 246, 249, 575 et 576
- grosses d’Illens n° 26
- CSN IV Treyvaux 1-19 ou 1-21
- recensements

Archives du Pas de Calais – France, Registres paroissiaux
- Saint-Omer (https://archivespasdecalais.fr/Chercher/Archives-numerisees)

Archives de Haute-Savoie – France, Registres paroissiaux
- Thorens-Glières (http://archives.hautesavoie.fr/?id=recherche_guidee_etat_civil)

AB-sjlv (Archives BIELMANN – Saint-Jean-le-Vieux – France)
- extraits des registres paroissiaux de Treyvaux et de Praroman
- base Nimègue « Nos Gens »
- catalogue des actes des BIELMANN de Praroman
- Dictionnaire des BIELMANN du Canton de Fribourg
(http://www.bielmann.fr/spip.php?rubrique9&lang=fr)

PREHISTOIRE

Selon Justin SCIBOZ, la famille COUCHOUD devint bourgeoise de Treyvaux vers 1440. A cette époque, Petrus loua une pièce de terre à Jean RIGOLLET (AEF, J. Sciboz 32). Un siècle plus tard, en 1545, nous trouvons les actes de reconnaissances de Perisson, fille de feu Pierre, pour une maison, de Jean, époux d’Anteine, veuve de Jean BOURGUET, pour une maison, une courtine et un « jordil » et d’André pour une maison et un « jordil » (AEF Grosse d’Illens 26). Il semblerait que Jean soit le père d’un certain Pierre (AEF J. Sciboz 13 p. 67).

HISTOIRE DES FAMILLES

André fut le père d’après un acte de reconnaissance du 8 novembre 1631 de ses petits-enfants (AEF CSN Treyvaux 1-19 ou 1-21 de Pierre, qui suit, et selon un acte de reconnaissance 1598 (AEF J. Sciboz 13 p. 67) d’Ullman.

Pierre prononça une reconnaissance en même temps que son frère. En 1616, il vendit des biens ayant appartenu à son père (AEF J. Sciboz 13 p. 67). Sa famille peut être recomposée grâce à l’acte de reconnaissance de 1631, à un acte de partage de biens dont le « jordil » du cimetière daté du 8 janvier 1657 (AEF RN 237 p. 92) et aux actes de baptême et de mariage de Treyvaux. Pierre était l’époux de Marie et il était le père de :
- Antoine. Il serait le père de Jacques décédé le 18 juillet 1680.
- Udalric, auteur de la branche de la Pérausa, qui suivra
- Marmet, mort le 26 avril 1664
- Pierre qui suit
- Jean
- François. Porté sur les fonts baptismaux, le 4 janvier 1620, il décéda probablement enfant car il n’est pas cité dans l’acte de 1631.
- Annette. Baptisée le 7 juin 1621, elle épousa Jean GUILLET dit le Sergent le 20 juin 1645
- Marguerite. Lors du partage de 1657, elle était veuve de Hans HELFER de Praroman
- Marmette. Elle se maria avec Antoine SUDAN de Broc habitant Vuadens le 7 septembre 1636

A la génération suivante, Pierre vendit des biens en 1631 (AEF J. Sciboz 13 p. 67) et partit pour le service étranger. Le partage de 1657 nous révèle qu’il était suisse de la duchesse de Lorraine. A son retour à Treyvaux, il exerça le métier de maître cordonnier (AEF J. Sciboz 13 p. 68). Pierre avait épousé Jeanne BRODARD le 20 mai 1633 dont il avait eu :
- Jean dit Hans. Reçu au baptême le 11 août 1634, il partit chercher fortune en France (AEF J. Sciboz 13 p. 68).
- André, baptisé le 16 septembre 1636 et décédé le 30 novembre 1676
- Catherine, baptisée le 16 novembre 1638.
- Pierre, baptisé le 8 novembre 1640.
- Antonia, baptisée le 25 janvier 1642 et décédée le 1 janvier 1679.
- Marmet. Baptisé le 9 juin 1644 et décédé le 20 avril 1683, il avait été cordonnier et il avait contracté successivement trois mariages. Le premier nous est inconnu. Marmet avait épousé en secondes noces le 11 février 1675 Trissy RIGOLET dite Stephana qui était décédée le 28 septembre 1676. De cette union était né un enfant non nommé mort le 25 septembre 1676. Marmet avait pris ensuite pour femme Elisabeth PHILIPONAT le 11 janvier 1677. Celle-ci lui survécut et s’éteignit le 23 février 1709.
- Jean. Porté sur les fonts baptismaux le 14 octobre 1646, il partit pour le service étranger. En 1679, il était au service de la République de Venise (AEF J. Sciboz 13 p. 68). Il mourut peut-être à Treyvaux le 22 août 1703.
- Jacques, qui suit.
- Claude, baptisé le 6 juin 1651.

Jacques reçut le baptême le le 10 janvier 1649. Il devint tavernier (AEF AEF RN 239 p. 68) et il acheta une maison au Village le 8 juin 1684 (AEF RN 239 p. 291). De son mariage célébré le 7 juillet 1676 avec Geneviève dite Jenon GUILLET, fille de Jean GUILLET naquirent :
- Catherine, baptisée le 17 février 1678. Vers 1732, elle émigra à Saint-Omer - Pas de Calais – France avec ses frères Jacques et Jacques Joseph (AEF RN 249 p. 465).
- Jacques, baptisé le 3 juin 1679.
- Elisabeth, baptisée le 17 mars 1681 et décédée le 20 novembre 1693.
- Anne. Baptisée le 25 juin 1682, elle était la dernière représentante de la famille COUCHOUD à Treyvaux lors de son décès survenu le 18 décembre 1758. Elle avait avec ses frères Wilhelm et Blaise hérité de leur oncle Jean GUILLET, suisse du Roi de France en 1724 (AEF J. Sciboz 13 p. 68)
- Antoine, baptisé le 7 juin 1684.
- Marguerite, baptisée le 13 février 1687. On peut penser qu’il s’engagea au Service du Roi de France.
- Wilhelm qui suit
- Jacques. Baptisé le 9 juin 1693, il partit à Saint-Omer - Pas de Calais - France. On peut penser qu’il s’engagea au Service du Roi de France. Un Jacques COUCHOUD est signalé à l’Hôtel des Invalides à Paris – Paris – France le 12 janvier 1741 (Service Historique de la Défense, GR/2Xy30). Soldat de Compagnie colonelle du régiment des Gardes Suisses, il souffrait de rhumatisme. Il était marié à Rueil-Malmaison – Hauts de Seine – France. Il décéda le 6 avril 1768.
- Jacques Joseph. Baptisé le 29 juillet 1696, il migra à Saint-Omer - Pas de Calais – France où il épousa le 10 février 1726 Marie Jacqueline DECQUE. Jacques Joseph revint peut-être à Treyvaux. En effet, un Joseph y décéda le 5 juin 1731.
- Jean Blaise dit Blaise. Porté au baptême le 17 avril 1698, il s’établit Thorens-Glières – Haute-Savoie – France. Il y épousa le 14 octobre 1732 Régine Elisabeth ANDRECH d’origine bernoise, veuve de Guillaume CAULY ou KOLLY, peut-être enfant de Pierre KOLLY de Treyvaux. Blaise décéda le 10 février 1750 à Thorens-Glieres - Haute-Savoie - France. Sa sœur Anne demanda alors à leur neveu Jean Rodolphe d’aller prendre des informations sur les biens laissés par le défunt (AEF RN 575 p. 309). Sa veuve épousa en troisièmes noces le 20 avril 1751 Pierre François DUCRUE à Thorens-Glieres - Haute-Savoie – France. Elle y mourut le 20 janvier 1773.

Wilhelm dit Ulrich ou Vuillon fut porté au baptême le 16 octobre 1689 à Treyvaux - Fribourg – Suisse. Il alla s’installer à la Nesslera, lieu-dit de la paroisse de Praroman – Fribourg – Suisse. Il se maria avec Catherine CHATTON qui lui donna un fils :
- Jacques, baptisé le 10 septembre 1716 à Praroman - Fribourg – Suisse.

Ulrich contracta un second mariage avec Barbara dite Barbe BIELMANN de la Nesslera de Bonnefontaine (30 septembre 1697 à Praroman – Fribourg – Suisse - 9 janvier 1746 à Praroman – Fribourg – Suisse) le 27 juin 1725 à Praroman - Fribourg – Suisse (voir Dictionnaire p. 108). De cette union naquirent :
- Jean Rodolphe dit Rueff qui suit
- Benoit dit Benz qui suivra.
- Hans. Son nom est cité dans une transaction du 10 août 1759 entre Rueff BIELMANN de Praroman et Rueff et Hans, fils de feu Vuillon CACHOUD de Treyvaux d’une part et Jean BRUNISHOLZ de Praroman d’autre part. Ils s’accordaient sur une vieille maison qu’ils possédaient en commun au lieu-dit la Nesslera. Chacun avait le droit de détruire sa part à la condition qu’il prévienne les autres (AEF RN 576 p. 483)

Jean Rodolphe dit Rueff, baptisé le 27 décembre 1724 à Praroman - Fribourg – Suisse, il travaillait comme maître cordonnier. Il épousa Maria STEIN d’Ependes le 1er octobre 1753 à Praroman - Fribourg – Suisse de laquelle il eut :
- Jean. Il se maria avec Marie RIME, veuve de Jean GALLEY, le 27 avril 1800 à Charmey - Fribourg - Suisse. Le couple eut Anne Marie (°8 juin 1800), Antoine (°28 avril 1803), Jean Laurent (°22 octobre 1806), Pierre (°13 février 1810) et Jean Joseph (°10 juillet 1814).

Benoit dit Benz, fils de Wilhelm, fut porté sur les fonts baptismaux de Praroman – Fribourg – Suisse le 10 juillet 1729. En juin 1795, il fut reçu bourgeois de sa commune d’adoption en même temps que son fils Antoine contre le paiement de la somme de 75 écus (AEF J. Sciboz 13 p. 69). Benoit avait épousé le 6 janvier 1755 à Praroman – Fribourg – Suisse Hélène AEBY dont il avait eu :
- Antoine qui suit.
- Anne, baptisée le 18 janvier 1766 à Praroman - Fribourg - Suisse.
- Elisabeth, baptisée le 29 novembre 1767 à Praroman - Fribourg - Suisse.
- Elisabeth, baptisée le 23 juin 1771 à Praroman - Fribourg - Suisse.

Antoine naquit vers 1763. Il exerça successivement les professions d’horloger (AEF, recensement Praroman 1811) et de laboureur (AEF recensement Praroman 1834). De son mariage célébré le 1er février 1795 à Praroman – Fribourg – Suisse naquirent :
- Marie Marguerite, baptisée le 9 mars 1796 à Praroman - Fribourg - Suisse.
- Jean. Né en 1799, il épousa Marie de laquelle il eut : Angélique, âgée de 3 ans en 1734 (AEF recensement Marly le Grand 1834), Joseph, âgé d’1.5 an en 1734 (AEF recensement Marly le Grand 1834) et Jean, âgé d’1.5 an en 1734 (AEF recensement Marly le Grand 1834). Ce dernier décéda le 29 mars 1840 à Marly le Grand – Fribourg – Suisse où son père s’était installé et où il exerçait la fonction de « Ludimaster ».
- Jean Baptiste dit Baptiste. Baptisé le 28 août 1801 à Praroman – Fribourg – Suisse, il resta à Praroman. Avec épouse prénommée Marie, il eut Nanette, âgée de 5 ans en 1734 (AEF recensement Praroman 1834) et Maire Hélène, âgée de 2 ans en 1834 (AEF recensement Praroman 1834).
- Jean Joseph, baptisé le 23 octobre 1803 à Praroman - Fribourg - Suisse.
- Marie Anne, baptisée le 9 décembre 1804 à Praroman - Fribourg - Suisse.
- Jean Pierre, baptisé le 27 janvier 1807 à Praroman - Fribourg - Suisse.
- Marie Barbe. Elle était âgée de 1an lors du recensement de Praroman de 1811 (AEF).

La branche de la Pérausa

Le domaine de la Perausa

Le domaine de la Pérausa d’après le plan géométrique de Treyvaux de 1736
AEF E67b – AB-sjlv B8c-1-043

Udalric dit Uldry ou Vuille, fils de Pierre, s’installa à la Pérausa. Il épousa Marguerite BRODARD dont le nom de famille nous est donné par l’acte de baptême de leur enfant Jean. Le couple eut :
- Jean qui suit.
- François. Un acte notarié du 12 février 1681 (AEF RN 239 p. 198) nous apprend que ses enfants vendirent ses biens de la Pérausa à leur oncle Jean et à son fils Pierre. François avait épousé Catherine. Nous connaissons deux enfants au couple : Jean, baptisé en novembre 1663, et Anthéine. Celle-ci reconnut avoir reçu satisfaction de sa part des biens paternels et maternels de son frère Jean en 1683 (AEF J. Sciboz 13 p. 68). Elle avait épousé Jacollin VERNIER de Bussières-sur-l’Ognon – Haute-Saône – France.
- Clauda. Baptisée le 17 septembre 1632, elle épousa Antoine YERLY du Crau, fils de Peter (AEF J. Sciboz 11-2 p. 6). Son assignal du 28 novembre 1666 mentionne une dot de 800 florins et un trossel (AEF RN 238 p. 124). Le couple figure parmi les ancêtres de Marie-Elisabeth BIELMANN.
- Pierre. Baptisé le 6 décembre 1635, il s’installa à Besançon – Doubs – France pour étudier et devenir prêtre (J. Sciboz 13 p. 68).
- Jacques, baptisé le 9 août 1640.
- Peterman. Il émigra en France (J. Sciboz 13 p. 68)

Jean fut porté sur les fonts baptismaux le 2 octobre 1622. Il épousa Clauda († 1er mai 1690), fille de Pierre GUILLET de La Roche qui lui donna :
- Pierre, baptisé le 28 février 1658. Il participa à l’achat du domaine de la Pérausa avec son père le 12 février 1681 (AEF RN 239 p. 198).
- Wilhelm qui suit.

Wilhem dit Vuille, Willy ou Udaric de la Perausa fut reçu au baptême le 6 janvier 1663. Justin SCIBOZ mentionne deux actes de reconnaissance pour lui et pour Pierre en 1702 et en 1712. A cette dernière date, les frères affirmèrent tenir le bien de la Pérausa que leur grand père Uldry avait reconnu en 1671 (J. Sciboz 13 p. 69). En 1736, Wilhem en restait le seul propriétaire. Le plan géométrique révèle un domaine de 14 poses ¾ avec une maison (AEF E67b p. 28 – AB-sjlv B8c-043). Wilhem était devenu gouverneur de Treyvaux en 1712. Il avait épousé Marie, fille de Jean ROULIN, le 29 juin 1703. Il décéda le 20 mars 1739. Son épouse l’avait précédé vers 1711 comme en témoigne son testament (J. Sciboz 13 p. 69). Le couple n’eut semble-t-il pas de descendance.

Article disponible en fascicule pdf gratuit ici

Arbre généalogique n°1

Arbres généalogiques n°2 et 3

Actus

Gazette n°38

A lire ICI

Sommaire :

La famille PUBLIOZ de Villarvolard

Généalogie surprise !

Les archives BIELMANN de Saint-Jean-le-Vieux

Les BIELMANN du canton de Fribourg - le dictionnaire Toujours disponible !!



puce Espace rédacteurs

RSS

2013-2020 © www.bielmann.fr ou .org - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.14